Mosquée de Mehmet le Conquérant

MondeCarte.com Pinterest MondeCarte.com WhatsApp MondeCarte.com Facebook MondeCarte.com Twitter MondeCarte.com LinkedIn MondeCarte.com Print MondeCarte.com Pinterest MondeCarte.com Pinterest
5/17/2021
Quartier : Fatih, Le complexe fut érigé entre 1463 et 1470, sur l'emplacement des ruines de l'église des Apôtres, où les empereurs byzantins étaient enterrés, sur la quatrième colline du vieux Constantinople. L'architecte Atik Sinan (ne pas confondre avec Mimar Sinan), fut amputé des deux mains, puis fut exécuté quand le sultan s'aperçut que le dôme de sa mosquée n'atteignait pas la grandeur de celui de Sainte-Sophie.
Tout est gigantesque dans le complexe de Mehmet le Conquérant , aussi bien la mosquée elle-même que les écoles, les fontaines, les mausolées, les marchés, et l'hôpital. Tout a été fait pour impressionner et immortaliser la mémoire du conquérant d'Istamboul. C'était sans compter les tremblements de terre.

Celui de 1766 a eu raison de la mosquée et de plusieurs autres bâtiments, mais l'architecte Mehmet Tahir Aga, arriva dans les mêmes proportions, à refaire un édifice de style baroque.

Le dôme est soutenu par quatre énormes piliers en marbre et repose aussi en partie sur quatre demi-coupoles. La décoration intérieure reste assez sobre et est rehaussée par des calligraphies. Les medrese donnaient un enseignement de haut niveau et sont à l'origine de l'Université d'Istamboul. Une partie de ces écoles fut détruite lors de l'élargissement du boulevard.

Les türbe sont nombreux, mais le plus vénéré est naturellement celui du Conquérant qui fut entièrement rebâtit en 1766 de style baroque ottoman. Plusieurs tombes de personnages connus l'entourent, dont celle du grand-vizir Mustafa Naili-le-Crétois. Une partie de l'hôpital et le hammam monumental ont disparu au tremblement de terre de 1894.